Paul Ariès nous convie à la première histoire politique de l’alimentation de la préhistoire à nos jours.

Pourquoi l’alimentation est à l’origine des biens communs de l’humanité ? Comment les puissants, avec les rituels de la table et les politiques alimentaires, sont parvenus à construire l’(in)égalité des humains ? Qui, après avoir imposé au peuple de manger du pain, a voulu lui interdire les châtaignes et généraliser la pomme de terre ?
Au-delà des histoires sociales, religieuses, culturelles, de l’alimentation, l’auteur retrace son histoire politique, jamais traitée à ce jour. Ce fabuleux livre de Paul Ariès, est le fruit de trente ans d’enseignement et de recherches. Il montre comment la table française reste largement tributaire des tables passées. Vous saurez (presque) tout de ce que mangeaient et buvaient nos ancêtres, de la préhistoire à nos jours.
Bien connu comme politologue spécialiste de l’écologie, mais aussi bon connaisseur des problématiques liées à la table et à l’alimentation, Paul Ariès enseigne depuis 1988 dans les plus grandes écoles internationales d’hôtellerie. Prix 1996 de l’Académie nationale de cuisine, il est l’auteur de La Fin des mangeurs (Desclée de Brouwer, 1997), Les Fils de McDo (L’Harmattan, 2000), Le Goût (avec Gong Gang, Desclée de Brouwer, 2000), Manger sans peur (Golias, 2011).